L’Anosmie c’est quoi ?!

Bonjour les YOGI 🧘‍♀️

Aujourd’hui je vous parle d’Anosmie

Vous avez peut être été concernés dernièrement : la perte d’odorat (anosmie) est un signe spécifique à la Covid-19. Bien qu’invalidant, cela peut être un bon signe car l’anosmie est rarement accompagnée de symptômes plus graves de l’infection.

Alors combien de temps ça dure, que faire, comment y remédier… On en parle !

Définition de l’Anosmie
C’est une perte totale ou partielle de l’odorat, qui peut être provisoire ou définitive. Que ce soit lié ou non à l’infection du coronavirus, ce trouble est heureusement sans conséquences sur le pronostic vital d’un patient, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il fait l’objet de peu de recherches en médecine.
En revanche, cela peut être très invalidant et frustrant pour la personne qui en souffre.
Je vous le confirme : ne pas pouvoir sentir les odeur (ni les saveurs) enlève tout le plaisir lié à ce sens. D’autant plus que la perte d’odorat peut s’accompagner de la perte de goût (agueusie). Dans ce cas le lobe olfactif est touché (neurones olfactifs dans le cerveau).

L’anosmie est vraiment caractéristique du tableau clinique du coronavirus : elle vaut presque résultat positif au test PCR !!
Bien sûr les autres symptômes sont de la partie (toux, fièvre, maux de tête, courbatures, grande fatigue).

Combien de temps faut il pour récupérer ses facultés ?
C’est la 1ère question qu’on se pose quand on est concerné 😉
Dans la majorité des cas (75 à 85 %), les patients récupèrent leur sens de l’odorat 2 mois maximum après guérison. C’est assez long, mais moins problématique que d’autres symptômes (difficultés respiratoires, maux de têtes par exemple). Et cela varie d’un patient à l’autre. Certains en souffrent toujours plusieurs mois après 😱

Conséquences sur la qualité de vie
Alors pour les personnes qui mettent du temps à récupérer leur odorat, l’anosmie peut devenir un véritable handicap.
Déjà, on éprouve beaucoup moins de plaisir à manger, voir plus du tout si cela est associé à l’agueusie.
Ensuite on est privé de certains repères olfactifs, ce qui peut se révéler dangereux car il devient impossible de détecter l’odeur de brulé ou de gaz en cas de fuite, par exemple.
Une anosmie prolongée peut donc avoir des conséquences psychologiques importantes, et entrainer une baisse du moral, du stress, voire une véritable dépression !

Comment y remédier
Les neurones olfactifs ont la capacité de se régénérer, donc même si l’anosmie est prolongée, rassurez vous, tout n’est pas perdu !!
C’est là qu’intervient la rééducation olfactive.
Si vous souffrez toujours d’anosmie plusieurs semaines ou mois après votre infection covid, vous pouvez consulter un ORL et réaliser une rééducation pour le gout et l’odorat. Cela permet d’accélérer la récupération des capacités cognitives liées à l’odorat.

Vous pouvez aussi prendre en charge votre guérison : l’association Anosmie.org a mis en ligne un protocole de rééducation olfactive, basé sur des travaux de recherche.
Pour ma part, j’ai choisi cette option : c’est un entrainement quotidien, basé sur l’utilisation d’huiles essentielles, pour améliorer la sensibilité olfactive.
Plus d’info et protocole ICI

Un magnifique YOGI 🤣

D’un point de vue Yoguique…
On peux faire le lien avec la médecine Ayurvédique (issue de la tradition indienne, elle est considérée comme la plus ancienne médecine holistique du monde).
C’est à dire que selon votre Dosha il est possible d’adapter votre protocole.
Vous pouvez déjà faire un test pour savoir quel est votre Dosha dominant (exemple ICI).
Car dans l’AYURVEDA, toute constitution de l’univers (humaine, animale, végétale, minérale, etc.) est composée de trois doshas répartis selon des proportions différentes et variables. Ces doshas sont Vāta, Pitta et Kapha.

Continuez à prendre soin de vous,
A bientôt,

Lucile

Bibliographie
www.qare.fr/sante/coronavirus
Photo de Vlada Karpovich et cottonbro provenant de Pexels.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *